La Bourse à Dés

Comparatif Empire des Cerisiers / Livre des Cinq Anneaux

Duel de titans

De nos jours, on ne compte plus le nombre de projets en financements participatifs. Il est difficile de faire le tri parmi toutes les idées, souvent originales, parfois un peu folles. On espère d'ailleurs que la rubrique Mécénat Ludique de notre newsletter vous aide à y voir plus clair ! Pour ceux qui nous suivent régulièrement, vous savez aussi que nous adorons les jeux à thématiques asiatiques, confère nos articles sur La légende du Cerisier qui fleurit tous les dix ans ou Yedo.

Aujourd'hui, on a trouvé une solution pour parler à la fois de financement participatif, de jeux asiatiques et de quelque chose de nouveau ! Nous allons donc faire un petit comparatif entre deux jeux de rôle aux apparences semblables, mais très différents en réalité. Voici donc un article pour comparer La Légende des Cinq Anneaux et L'Empire des Cerisiers.

Pour commencer, si vous voulez avoir quelques informations de base, jetez donc un œil du côté des sites respectifs de ces jeux :
La page L5A sur le site de FFG
https://www.fantasyflightgames.com/en/products/#/universe/legend-of-the-five-rings
La page du projet EdS
https://fr.ulule.com/lempire-des-cerisiers/

Situons les choses dans les grandes lignes. D'un côté, le Livre des Cinq Anneaux (résumé ici L5A) est la version française du jeu américain Legend of the Five Rings. Nous écrirons peut-être « La Légende des Cinq Anneaux » au cours de ce texte tant la confusion est facile. Le jeu de rôle est issu d'un jeu de cartes qui situait son univers dans un pays asiatique fictif emprunt de fantastique et de magie. Il se focalise sur les affrontements, politiques ou armés, des samouraïs, réunis en Clans. L5A est réputé pour son univers vaste, son système de jeu létal et l'utilisation d'un code d'étiquette pour le roleplay.

De l'autre côté, l'Empire des Cerisiers est un tout nouveau jeu de rôle, créé par un homme, Olivier Sanfilippo, ayant longtemps collaboré en tant qu'illustrateur pour L5A entre autre. L'Empire des Cerisiers se situe dans un japon médiéval-fantastique très différent de ce que l'on connaît. Les esprits, les dieux et les pouvoirs magiques y sont répandus. On peut y incarner les personnages de son choix, guerriers, samouraïs, paysans ou magiciens dans le but de vivre des aventures héroïques inspirées des films de sabres japonais.

Pot de fer contre pot de terre ?

Quand on voit le mastodonte que représente aujourd'hui L5A (5 versions, des dizaines de suppléments, un jeu de carte encore vivace et des productions de fans par centaines) on se dit que le petit EdC (Empire des Cerisiers) ne fera qu'effleurer sa gloire encore chatoyante. La Version 1 de L5A est considérée encore aujourd'hui par beaucoup de fan comme « la meilleure ». Mais les rôlistes trentenaires de nos jours ne sont-ils pas majoritairement nostalgiques? Toutefois, nous ne sommes plus à cette époque. N'en déplaise aux plus conservateurs, la pratique du jeu de rôle a évolué, et leur construction également.

Bien que les gros mastodontes à licence réussissent encore à nous vendre des livres de base de 500 pages, avec 3 ou 4 suppléments quasi-obligatoires, la majorité de la production rolistique se fait aujourd’hui sur des formats plus réduits, plus efficaces, mais toujours de qualité. On pourrait ainsi opposer « les grands et les ti-peu » en comparant Donjons&Dragons à Dragon de Poche, L'Appel de Cthulhu à CthulhuHack ou Pavillon Noir à P. I. R. A. T. E. S. Le roliste a maintenant un budget plus serré, moins de temps pour absorber les informations du jeu, et tout simplement l'envie de transmettre la flamme sans avoir besoin de passer 2 ans sur une même campagne.

Pendant ce temps, la prochaine version de L5A (la cinquième) rencontre de la grogne en raison de l'abandon du système de jeu Roll&Keep (jeter des dés et ne garder que certains résultats) au profit d'un système à dés spéciaux qui s'annoncent coûteux et inutilisables sur d'autres jeux. Beaucoup de joueurs reprochent le jeu sclérosé de L5A. Avec son univers à la longue histoire qu'il faut apprendre/connaître et son système de Clans très pratique pour la prise en main des jeux de l'époque mais enfermant souvent les joueurs dans des stéréotypes, L5A fait figure de vieux professeur des écoles.

De ce point de vue, l'Empire des Cerisiers a raison sur tous les tableaux. Il présente un système simple, un style épuré. Il est très beau grâce à ses illustrations travaillées et ses suppléments sont utiles mais pas indispensables. Son prix d'entrée est donc faible et son format plus petit (et paysage) le rends plus digeste. Il utilise deux simples dés à 6 faces, les créations de personnages sont rapides, permettent de choisir parmi un vaste choix non-contraint et se basent sur l'histoire du personnage et son vécut plutôt que sur son héritage inné. Les personnages seront davantage transversaux. Le projet a rencontré un tel succès en financement participatif qu'une véritable gamme sera développée autour du jeu. Mais n’est-ce pas déjà là le début du problème ? Si EdC développe à son tour une gamme très détaillée, dans quelques années le même reproche qu'à L5A ne pourra-t-il pas lui être fait ?

Bien qu'il soit facile de jeter la pierre à L5A, nous en sommes particulièrement fan à l'association. Ce jeu nous permet, grâce à ses versions différentes, de réunir les différentes générations de joueurs autour de mythes communs et de références partagées. Incarner un samouraï offre de vrais défis d'interprétation, et peut nous mener à accomplir des actions de jeux rares et prendre des décisions bouleversantes. On ne sait d'ailleurs pas encore quel sera le résultat de l'EdC, puisqu'il n’est pas encore sorti en tant que tel. Mais nous gageons qu'il sera une bouffée d'air frais, avant que nos vieux briscards retournent défendre leurs Clans du Crabe ou du Scorpion.

Si vous voulez jeter un œil au vaste univers de L5A, voici la page du wiki fait par les fan :
http://l5r.wikia.com/wiki/Legend_of_the_Five_Rings_Wiki

En Bref

Vous l'aurez compris, il y a du pour et du contre dans les deux projets. Voilà un petit résumé là-dessous pour avoir les grandes lignes.

Le Livre des Cinq Anneaux (L5A) :
Gamme : 5 versions, plusieurs dizaines de suppléments
Création : 1997, lié à un jeu de cartes
Origine : États-Unis
Système : Roll&Keep D10 puis système à dés spéciaux
Prix d'entrée : Environs 40 euros pour le kit d'initiation. Sinon 55 euros pour le livre de base + environs 15 euros de dés par joueurs soit entre 85 et 130 euros pour 2 à 5 sets.
Univers : Pseudo-Japon médiéval-fantastique, système de caste prégnant. Univers héroïque et dramatique.
Possibilités ludiques : Relativement restreintes (caste des samouraïs) en verticalité, large en horizontalité (intrigues politiques, guerres, enquêtes, romance, exploration, voyage …)


L'Empire des Cerisiers (EdC) :
Gamme : 1 version, 3 suppléments (scénarios et 2 de contexte)
Création : 2018, projet d’un auteur
Origine : France
Système : 2d6
Prix d’entrée : Environs 50 euros (Livre + dés)
Univers : Pseudo-Japon médiéval-fantastique, assez féodal. Univers héroïque et merveilleux.
Possibilités ludiques : Très larges en verticalité (possibilité d'incarner n'importe qui), moins large en horizontalité (pas de règles spécifiques pour la politique ou le combat de masse)

En résumé, L'Empire des Cerisiers reste plus abordable, plus héroïque et plus transversal. Si vous n'êtes pas certains de vous amuser en ne jouant que des samouraïs et en ne vivant que par leur point de vue, préférez l’Empire des Cerisiers. En revanche, si vous adorez les univers complets, que vous souhaiter le faire découvrir petit à petit autour de vous, et que les intrigues et les choix moraux ne vous font pas peur, foncez sur L5A ! Pour finir, si c’est avant tout la simplicité que vous recherchez, l’EdC pourrait vous satisfaire, mais des jeux à livret unique comme Les Errants d'Ukiyo (difficile à trouver maintenant) et l'Empire du Soleil Défunt (récent et facile à acheter) seront plus à propos. N’hésitez pas à vous faire votre propre idée, à en parler entre vous et surtout à en discuter avec nous en commentaire !

La LBD - Le 29/6/2018

Postez votre commentaire

:


:





Retour à l'index

Logo

Evénements à venir


Nous suivre

facebook twitter

Newsletter