La Bourse à Dés

Imprimer son jeu soi-même.

Des jeux feuilles en main

Chaque mois des dizaines de jeux de société toujours nouveaux, souvent fun et parfois innovants débarquent en boutique. Si vous êtes un joueur fou comme nous, vous avez envie de tous les acheter/louer/tester mais le porte-monnaie ne suit pas toujours vos désirs ludiques. Alors comment s'en sortir ? Nous allons vous donner une solution « le feu par le feu ». Elle vous permettra d'entretenir votre passion ludique et de réduire votre frustration de ne pas ajouter 6 jeux par semaine à votre ludothèque. Lectrices, lecteurs, nous vous présentons les jeux en Print&Play !

Print et qui ?

Le Print and Play (Imprime et Joue) est une méthode de fabrication, de diffusion et d'édition de jeux. Le processus classique de création-édition consiste à fabriquer un jeu de société en prototype. Il est souvent fait avec les moyens du bords. On retrouve donc des jetons grimés, des morceaux de papiers avec « point de victoire » écrit dessus ou même des bouchons/fèves/pièces pour représenter les pions. Tout cela sert à expérimenter les mécaniques de jeu et convaincre les testeurs et l'éditeur de la viabilité du jeu. L'éditeur travaille ensuite le jeu pour en faire une version éditée, avec des cartes en carton glacé, une belle boîte et des règles du jeu imprimées en couleur et agrafées.

En matière de Print&Play, ce n'est pas du tout la même chose ! L'idée est que le produit finit n'est pas un jeu physique dans une boîte, mais bel et bien un produit électronique, un fichier contenant les éléments du jeu et ses règles. La personne qui se procure donc le jeu doit ensuite l'imprimer par ses propres moyens, découper selon les consignes indiquées pour fabriquer les cartes du jeu et assembler le tout pour obtenir le jeu tant désiré.
Vous pouvez retrouver le blog JeuxFabrique qui propose de nombreux jeux en Print&Play : http://www.jeuxfabrique.fr/
Si vous êtes plus versé dans l'audiovisuel, voici une chaîne YouTube pleine de conseils en la matière : https://www.youtube.com/user/jakestaines/videos

Encore un jeu en carton

Vous vous demandez quel est l’intérêt ? Il faut imprimer le jeu, tout découper, on se retrouve vite avec un jeu plutôt simpliste, sur du papier fragile et sans boîte pour le ranger correctement. C'est tout l'avantage en fait d'un jeu en Print&Play. N'importe qui peut, avec les fichiers, créer son jeu de société prêt à jouer avec une imprimante. C'est assez pratique lorsqu'il n'y a pas de boutique près de chez soi, et que le jeu n'est tout simplement pas distribué dans votre pays ! Imprimer son jeu à partir de fichiers reviens bien moins cher également que d'acheter un grand jeu en boîte. Les coûts sont moindres pour l'acheteur, mais aussi pour le créateur ou la créatrice et vous verrez tout à l’heure l'utilité pour ces derniers. Un jeu dont les fichiers sont diffusés sur internet peut également beaucoup plus circuler grâce au bouche à oreille démultiplié par la puissance du réseau mondial. Certains jeux ne sont d'ailleurs diffusés que par ce biais et les auteurs et autrices n'ont plus qu'à transmettre le lien de leur site pour que les joueuses et les joueurs déferlent pour télécharger leur création. C'est aussi un moyen pour eux de proposer leur jeu sans le soutien d'un éditeur et à des coûts bien moindres. Le célèbre Bruno Cathala ne s'y est pas trompé et l’un de ses jeux pour deux joueurs, Tong, est disponible gratuitement sur le net : https://www.dealabs.com/bons-plans/jeu-de-societe-tong-boite-offert-print-and-play-diy-152400

Cette méthode fonctionne si bien que des éditeurs classiques s'y sont mis, pour donner de la visibilité à certains de leurs produits et enrichir leur imagine numérique. L’éditeur CathUp Games a mis à disposition en Print&Play le jeu Paper Tales 6 mois avant sa sortie en boutique : https://www.trictrac.net/actus/avec-paper-tales-on-vous-refait-le-coup-du-print-n-play



Jeux Pdf-Feuille-Ciseaux

Vous l'aurez compris, le Print&Play, comme l'auto-édition, le financement participatif ou l'impression à la demande est un nouveau moyen de création et de diffusion de jeux qui a trouvé sa place dans le vaste champ culturel ludique. Vous pouvez donc vous procurer à des prix très modiques plein de jeux novateurs et amusants. Avec un peu d'huile de coude vous pouvez même en faire de beaux jeux résistants. Ce système participe aujourd’hui de l'économie sociale et solidaire et permet une création plus libre et un accès à la culture facilité.

C'est par exemple ce mode de diffusion qui a été choisi par l'éditeur Goat, Wolf & Cabbage pour diffuser son jeu Secret Hitler outre-atlantique. Le thème fort et la petite envergure du studio dont c'est le premier jeu ne leur permettait pas de diffuser ce jeu à message politique en Europe ou ailleurs. Grâce au Print&Play, il est possible de télécharger et fabriquer soi-même ce jeu qui dénonce le nazisme et explique que le fascisme peut parfois prendre le pouvoir dans un système démocratique. Pour le retrouver, c’est ici : http://secrethitler.com/

Grâce au blog Du Papier et Des Jeux, vous pourrez trouver régulièrement des tests et des informations sur les jeux de société en Print&Play : https://pnpfrance.wordpress.com/
Pour voir un peu ce que donne des parties de jeux Print&Play, deux chaînes YouTube font des parties décrites, Mile83 https://www.youtube.com/watch?v=RmoOxzcnsY4 et MadLadDesigns https://www.youtube.com/watch?v=9ywuYGiwVTM

Joueurs de jeux de rôle, vous n'êtes pas en reste ! 500 Nuances de Geek propose chaque mois une livraison de sa Caravelle, tout un régiment de jeux anglophones traduits et dont les pdf n'attendront plus qu'à être imprimés pour vous faire jouer.
Tout se passe ici : http://www.500nuancesdegeek.fr/tag/la-caravelle/

A une prochaine fois pour un autre article, nous espérons qu’il vous aura plu. N'hésitez pas à réagir et à nous contacter grâce aux commentaires ! Amusez-vous bien :)

La LBD - Le 6/5/2018

Postez votre commentaire

:


:





Retour à l'index

Logo

Evénements à venir

  • 21/9/2018 - Festival d'Ultavia IV

Nous suivre

facebook twitter

Newsletter